Tommy Wright: Pas de pression supplémentaire sur Stevie May avant le retour d'Aberdeen

Le patron de St Johnstone, Tommy Wright, insiste sur le fait que Stevie May n’a rien à prouver à son retour dans l’ancien club Aberdeen samedi.

L’attaquant de 26 ans a débuté sa carrière à McDiarmid Park et est retourné à Perth pour un deuxième séjour en août, après deux saisons avec Derek McInnes’s Dons, qui l’avait acheté à Preston à l’été 2017.

Avant la visite à Pittodrie dans la Premiership de Ladbrokes, Wright a déclaré à Saints TV: «Pour moi, rien à prouver.

«Il a été signé par Aberdeen, il faisait partie d'une équipe qui s'est qualifiée pour la finale de la coupe et s'est rendue en Europe.

"Peut-être qu'il n'a pas marqué les buts que Stevie aurait aimé et que Derek l'aurait aimé, mais il a joué à différentes positions. Stevie est donc un joueur de haut niveau et une personne qui, à mon avis, ne doit rien prouver à personne."

May admet qu’il bénéficiera «d’une prime supplémentaire pour son retour» à son retour à Pittodrie.

Il a déclaré: «Je ne pense pas que cela ajoute de la pression, mais cela le rend certainement un peu plus excitant et ce sera bien de jouer contre des visages familiers chez mes anciens coéquipiers.

«J'espère que je serai impliqué dès le début, mais c’est la décision du manager.

«Il y a une forte concurrence dans les zones offensives, mais si je suis appelé, je serai prêt à partir.

«Le club a eu de bons résultats ces dernières années contre Aberdeen, il n’ya donc aucune raison pour que nous ne puissions pas y réussir à nouveau cette saison.

"Nous avons de bons joueurs et nous souhaitons obtenir les trois points demain."

Les Saints ont connu un début de saison difficile et sont en bas du tableau avec seulement deux points en quatre matchs.

Wright sait que ce ne sera pas une tâche facile d’ajouter à ce chiffre à Aberdeen, le football national revenant après la pause internationale.

L’Irlandais du Nord a déclaré: «Lorsque vous ne jouez pas depuis un moment, vous cherchez toujours à revenir. Ce sera un match difficile.

«Nous savons à quoi ça ressemble d'aller à Aberdeen. C'est une équipe solide qui figure depuis deux ans au palmarès et qui figure toujours dans le top quatre et en Europe.»

Articles similaires :