Le chef de Hartlepool promet une action après des allégations d'abus raciste de joueurs

Le directeur général de Hartlepool, Mark Maguire, a condamné le comportement raciste présumé observé samedi à Victoria Park et insiste sur le fait que les personnes impliquées "seront traitées avec la plus grande fermeté possible".

Les joueurs de Dover ont célébré devant les supporters locaux après que l’attaquant Inih Effiong s’imposait à la 37e minute de jeu, les plaçant en route pour une victoire 2-0 dans la Ligue nationale.

Un échange a suivi, ce qui a entraîné un retard de 11 minutes dans le match, au cours duquel des joueurs – notamment Gus Mafuta de Hartlepool – auraient été victimes d'abus raciste dans les gradins.

Les piscines ont ensuite été réduites à neuf hommes. Ryan Donaldson et Nicky Featherstone ont été expulsés, tandis que le patron Craig Hignett a été envoyé à la barre.

Maguire a déclaré dans un communiqué du club: «Je peux honnêtement affirmer que je n’ai jamais assisté à un match de football de ce type, mais il est important de séparer notre réaction du match et des officiels vis-à-vis des événements qui ont suivi le premier but de Dover.

«Quels que soient les avantages et les inconvénients de la décision, ou les conséquences de la sanction qui a été infligée, Hartlepool United condamne catégoriquement tout comportement raciste.

«En tant que club, nous sommes fièrement inclusifs et nous savons que la grande majorité des fans de Pools se joindront à nous pour lutter contre des paroles et des actions qui n'ont pas leur place dans le football ni dans la société.

«Si je comprends bien, dans les premières étapes qui ont suivi l'événement, des individus ont été identifiés et seront traités de la manière la plus solide possible, à la fois par le club et par la police.

«De même, j’ai personnellement parlé aux victimes de l’abus, les assurant que nous prendrions les mesures nécessaires.

«Nous avons également fait une annonce publique à la mi-temps, énonçant notre condamnation d'un tel comportement, et j'ai également parlé au président de Dover pour m'excuser.

"En tant que club, nous allons protéger les principes de la grande majorité de nos fans, qui seraient insultés par le fait que leur réputation soit ternie de la sorte."

Le patron de Dover, Andy Hessenthaler, a déclaré qu'il était prêt à retirer ses joueurs du terrain et a ajouté que leur homologue de Hartlepool, Hignett, avait convenu qu'ils pourraient avoir besoin de se retirer.

"C'est un jour triste pour le football", a déclaré Hessenthaler à l'Echo du Nord après le match. «À la mi-temps, nous étions calmes. J'ai parlé à Craig et, à un moment donné, j'ai voulu quitter le terrain – et Craig était d'accord avec moi.

«Il disait la même chose, nous nous sommes soutenus mutuellement, mais les joueurs voulaient continuer et leur en rendre hommage… Ils voulaient continuer.

«Nous avons parlé et leurs joueurs voulaient continuer aussi. Je n’ai pas aimé ce qui se passait. Je l'ai senti dans mon estomac.

"J’ai dit:" Ecoutez, si vous voulez partir, laissons tomber ", mais ils voulaient continuer, même si nous gagnions 1-0 à ce moment-là."

Hignett a déclaré: «Nous sommes un club très inclusif et nous le traitons s'il le faut. J'ai demandé à Gus s'il allait bien et il m'a assuré qu'il l'était et c'était vraiment ça.

«J’ai dit à Andy," Si c’est ce que tu ressens, alors je suis derrière toi "et il voulait continuer à jouer.

«Ce club n’est pas comme ça. Nous sommes un club inclusif. Nous avons des joueurs noirs. Nous avons un propriétaire noir. Nous sommes un bon club familial et si quelqu'un a assombri notre club, il sera traité. »

Après le match, le défenseur de Hartlepool Peter Kioso a déclaré sur Instagram: «Je suis en colère et déçu de la façon dont la petite majorité des fans a agi aujourd’hui.

«Aucun joueur ne devrait être victime du racisme. Tout ce que je peux faire, c'est présenter mes excuses aux joueurs de Dover pour cet acte honteux.

"De nos jours, en tant que joueurs noirs, nous ne devrions pas avoir affaire à ce genre de chose sur un terrain de football ou ailleurs dans le monde."

Articles similaires :