Nabil Fekir Q & A: Star du Real Betis en début de saison, Rubi & Europe

Alors que les Real Betis ont trébuché dans les premières semaines de la saison, Nabil Fekir est satisfait de la manière dont il s'est installé. Nous avons rencontré le milieu de terrain pour discuter de ses premières impressions …

Question: Eh bien … pour commencer, merci beaucoup d'avoir accueilli LaLiga dans votre nouvelle maison, ici au Real Betis. Tout d’abord, bienvenue dans LaLiga, Nabil, c’est un plaisir que vous soyez ici. Qu'est-ce qui vous a attiré dans LaLiga?

Réponse: Eh bien, tout le monde sait que ce championnat est l’un des meilleurs au monde. Venir jouer ici était quelque chose que j’avais hâte de voir depuis le tout début. Et bien, j’ai maintenant réussi à relever ce défi.

Q: Qu'avez-vous vu dans le projet du Real Betis qui vous a amené ici?

R: J'ai eu une réunion avec le conseil de direction et tout s'est bien passé. Ils m'ont expliqué le projet qu'ils avaient et qu'ils voulaient être au sommet de la table. Ils ont également pris un billet pour l'Europe la saison prochaine. n'a pas hésité une seconde.

Q: Comment voyez-vous l'équipe maintenant, n'ayant pas eu un départ parfait?

A: Franchement, nous avons une grande équipe. Il est vrai que lors des deux premiers matchs, les résultats n'étaient pas attendus, mais il y a de nouveaux joueurs, un nouvel entraîneur et un nouveau personnel technique. Nous devons laisser le temps passer afin que tout le monde apprenne à se connaître et à travailler ensemble. J'espère que nous le ferons très bientôt.

Q: Avant l’interview, nous avons parlé de Séville, une ville très ensoleillée et très chaude, où il fait bon vivre. Que pensez-vous de votre nouvelle maison?

A: J'aime beaucoup, franchement, c'est vraiment très bien. C'est vrai qu'il fait un peu plus chaud qu'en France mais c'est un plaisir d'être ici. Ça me rend heureux. C'est une ville calme, il y a beaucoup de fans et c'est un plaisir de voir que tant de gens sont impliqués dans le club.

Q: Avez-vous eu le temps de visiter un peu la ville?

A: Oui, et comme je l’ai dit, c’est une ville agréable, très calme, petite et très agréable à vivre.

Q: Comment vous êtes-vous adapté au club et comment vous ont-ils accueilli ici?

R: Pour être honnête, l'accueil au club était vraiment très bon. Ils m'ont tous très bien accueilli: les joueurs, le tableau et l'équipe technique. Ils ont tous fait de leur mieux pour que tout se passe bien et c'est génial. Ils ont déployé tant d'efforts pour faire en sorte qu'un joueur se sente bien.

Q: Nous avons déjà parlé des deux premiers matchs de la saison, qui ont laissé un goût amer, mais vous avez tous montré un bon niveau. Qu'est-ce qu'il y a à améliorer dans l'équipe?

R: Nous pouvons tout améliorer, comme je l’ai dit, c’est le début de la saison et j’espère que l’équipe pourra jouer ensemble, trouver les automatismes nécessaires et que nous sommes de bonne humeur. Je ne doute pas de la façon dont nous nous entraînons et je sais que la qualité est excellente. J'espère que nous gagnerons à partir de samedi et que la machine commencera à fonctionner parfaitement.

Q: Là-bas, on peut voir le Benito Villamarín, comment ressentez-vous le soutien des fans du Real Betis?

Comme je l'ai dit précédemment, ce sont des fans incroyables. Nous avons besoin d'eux et nous en aurons tous besoin tout au long de la saison. C'est maintenant à notre tour de faire tout ce que nous avons à faire pour qu'ils soient heureux et que tout le monde soit satisfait.

Nabil Fekir Q & A: Star du Real Betis en début de saison, Rubi & Europe - drjM2s86jUw kmO hxkXHeuE7Q6BVDmZdPkmi3HkbDRMIZPyqCUv a60TIZqgx1Qn9S4g2gX2BsLrPGgAafKptmAOIAVMeKoWAi4ocDSXxpmfxt16gRPCLx1jFcHgw

Q: Vous avez joué sous Rubi et vous avez terminé la pré-saison avec lui, vous le connaissez un peu mieux maintenant. Qu'avez-vous appris de lui? Qu'est-ce qu'il vous demande?

A: Il me demande de jouer avec la liberté. Nous travaillons sur la tactique et les positions. Il est un nouvel entraîneur et c'est tout nouveau pour nous. Mais jusqu’à présent, tout va bien et chez nous, nous continuons à travailler de la même façon que nous le faisons maintenant. Nous travaillons bien et c'est la chose importante.

Q: Individuellement, vous avez démontré un excellent niveau et émerveillé le monde du football espagnol avec votre bon match contre le Real Valladolid et votre superbe but au Camp Nou. Comment allez-vous?

R: Je me sens très bien, je suis heureux ici. De plus, le plus important est l’équipe, pas moi en tant qu’individu. Nous sommes une équipe et le plus important, c’est que l’équipe gagne et que les choses se passent bien, mais je vais quand même faire tout ce qui est possible pour donner le meilleur de moi-même pour ce club.

Q: Pouvez-vous nous en dire plus sur le but que vous avez marqué au Camp Nou?

R: Nous avons récupéré le ballon au début. Après, Sergio l’a donnée à Loren, puis Loren m’a passé le ballon et j’ai mis le ballon à l’endroit où je devais le mettre pour pouvoir marquer.

Q: Lorsque vous avez marqué, vous avez semblé soulagé. Est-ce un sentiment correct?

R: Non, je n'étais pas stressé, mais j'aime évidemment marquer des buts, surtout si je suis un joueur offensif. C'est toujours bien de marquer pour gagner en confiance, mais comme je l'ai dit, je ne suis pas la chose la plus importante. L'équipe est la plus importante des maigres et si l'équipe va bien, tout ira bien.

Q: Selon vous, quel est l'objectif de l'équipe pour la saison?

R: L’objectif de la saison est que nous fassions bien sur le terrain, que nous soyons concentrés et de bonne humeur, et que nous puissions avoir la chance de nous battre pour les premières places et de rentrer en Europe, car nous avoir un groupe de grande qualité et c'est l'objectif que nous nous sommes fixé en début de saison.

Q: Nous avons parlé de l'Europe, j'imagine que c'est un rêve pour l'équipe, jouer en Europe et, si possible en Champions League, n'est-ce pas?

R: Eh bien, ce sera compliqué, mais nous allons faire de notre mieux. Nous devons être ambitieux et je pense que tous les joueurs ici sont ambitieux et que nous sommes tous désireux de jouer au plus haut niveau. Le plus haut niveau est en Europe et nous allons tout donner pour l'atteindre.

Q: Nous savons tous que le Real Betis a un milieu de terrain époustouflant: Canales, Guardado, William Carvalho, Tello et vous-même… Comment vous connectez-vous les uns aux autres et jouez-vous ensemble?

R: Nous nous comprenons bien, comme vous l'avez dit, c'est un milieu de terrain de haut niveau, avec des joueurs formidables et dans un club génial. Maintenant, cela fait déjà un mois que je suis ici, nous commençons à bien nous connaître et tout va de mieux en mieux.

Nabil Fekir Q & A: Star du Real Betis en début de saison, Rubi & Europe - OSmBtpFEnj1HtYTQSvKGbY8X uQF1t9vPoh2fTXGpDh9fmGMmkDM4k7C0RFm5nS2USwmuTKx1AdZb vph1QeCuczULafjZF3gRR7DuI1cSZwsBlFabT zD1Wq0gKhg

Q: Joaquin est probablement le joueur le plus charismatique du Real Betis et il est une légende du club. Comment est-il personnellement et en tant que joueur?

A: Il est très bon, je n'ai aucune plainte. Il nous donne sa bonne humeur et il est important d'avoir quelqu'un comme lui dans l'équipe qui apporte son soutien à tout le monde. Il a un bon esprit et l’ambiance dont vous avez toujours besoin et, malgré ses 38 ans, il a toujours une grande qualité et vous pouvez le voir sur le terrain.

Q: Revenons à votre façon de jouer. Nous pouvons voir que cela a peut-être varié un peu de Lyon à Betis, car il semble que vous ayez plus de liberté pour faire ce que vous voulez et pour vous déplacer librement. Est-ce vrai?

A: Eh bien, à Lyon, j'avais aussi beaucoup de liberté, mais j'y étais depuis longtemps et j'avais besoin de nouveaux défis. Je suis venu ici avec une grande ambition et ils ont payé une somme élevée pour moi. Je vais tout donner pour montrer le niveau qu'ils attendent de moi.

Q: Comment expliquez-vous les fans du Real Betis, l’équipe qui jouera sur le terrain sous Rubi et après les belles signatures de Borja Iglesias et de vous-même?

R: Eh bien, c'est basé sur la possession. Nous essayons de blesser les adversaires et nous utilisons les espaces de la meilleure façon possible avec Borja dès le départ, en les intriguant avec les attaquants. J'espère que nous pourrons déjà exprimer tout ce que nous avons sur le terrain.

Q: Maintenant, dans LaLiga, vous avez rencontré de nombreux coéquipiers des Bleus: Griezmann, Dembélé, Varane. Lemar, Umtiti… on dirait que LaLiga est en vogue en France.

A: Oui, c'est bien. Comme je l'ai dit, c'est un championnat très attrayant qui attire les plus grands joueurs et j'espère qu'il restera tel qu'il est et que nous avons toujours d'excellents joueurs dans ce championnat.

Nabil Fekir Q & A: Star du Real Betis en début de saison, Rubi & Europe - 8F24SqSYnQ4lruBCnhKZ5 YqjhsC00 NJ2FLEYQ9wK5CoFmb4TqD0cdvujmZuezcyf ZZ7Z3 wql0erX222LER eBV09AGxNa9r1cBcwo3LOs9HkXTySvq 1zFpa1w

Q: J'imagine que les gens du club vous ont parlé de la grande rivalité qui existe entre le Sevilla FC et le Real Betis. Comment voyez-vous le Sevilla FC?

R: C’est vrai que c’est le derby, mais il faut jouer match après match et j’essaie de penser au moment présent. C'est match après match et nous penserons déjà à préparer le match contre eux la semaine du derby. Nous ferons de notre mieux pour gagner ce match.

Q: Vous ont-ils déjà expliqué que la ville est divisée entre le rouge et le vert dans les jours de derby?

A: Oui, ils m'ont dit quelque chose à ce sujet, mais rien de mieux que de simplement voir des choses par vous-même et comme je l'ai dit, je suis à l'aise, il y a beaucoup de matchs avant le derby et nous les préparons, quand nous arriverons à la semaine du derby, nous allons nous concentrer sur ce match.

Q: Quel serait le résultat rêvé pour vous dans les deux derbies?

A: Le plus important est de gagner. Comme on dit en France, on ne joue pas à un derby, on gagne un derby, alors le plus important est que nous jouions un bon match et que nous le rapportions à la maison.

Q: Pour finir, quelle est la chose la plus cool ou la plus drôle qui vous soit arrivée depuis votre arrivée au Real Betis?

R: Depuis que je suis arrivé au Betis… Je pense que c'était le bizutage de la scène au Mexique, quand ils m'ont fait chanter.

4.4 (85%) 23 votes

Articles similaires :